24.04.2017
leicht bewölkt
31 °C
Vous êtes ici : Bienvenue » Documentations » Développement économique

Développement économique

Le revenu par tête est estimé à près de 390 dollars US en 2002

le Bénin s’est engagé depuis la fin des années 80 dans un processus de transformation radicale de son économie.

Les réformes entreprises ont contribué à l’amélioration du cadre macro-économique, à la libéralisation de l’économie, au désengagement progressif de l’Etat du secteur productif, à la restructuration du secteur financier et à l’amélioration de la gestion des finances publiques

Ces réformes ont permis de réaliser un taux de croissance du PIB réel de plus de 5% au cours de la période 1996-2003

L’inflation et le déficit budgétaire par rapport au PIB ont été maîtrisés.
La viabilité de la balance des paiements a été réalisée et l’excédent du compte des opérations financières et de capital a permis de reconstituer les avoirs extérieurs à plusieurs mois d’importations et d’atteindre le point d’achèvement dans le cadre de l’initiative PPTE en mars 2003.

 

 

 

La contribution du secteurprimaire

Depuis 1990 où l’économie a renoué avec la croissance, le secteur primaire représente un peu plus du tiers du PIB contribuant en moyenne pour 40% de son accroissement et occupe environ 56% de la population active.

Le coton est la filière d’exportation la plus importante et la plus viable actuellement. Elle assure près de 40% des recettes d’exportation, 90% des recettes agricoles, d’importants revenus monétaires à plus de 120.000 exploitants agricoles et contribue à plus de 70% aux exportations officielles du pays.

En dehors du coton et ses dérivés, les autres cultures de rente du pays sont le palmier à huile, le manioc, l’ananas et l’anacarde qui constituent des filières potentielles d’exportation

La contribution du secteur secondaire

Sa part dans la formation de la richesse est restée en moyenne stable à 13%. Il est dominé par l’industrie alimentaire, l’industrie textile et la production du ciment.

Il demeure le maillon le plus faible de l’économie, malgré les réformes sur l’amélioration du cadre institutionnel et les actions de relance menées depuis le début de la décennie 90.

La contribution du secteur tertiaire

Il contribue pour plus de 50% à la richesse intérieure.
Secteur prépondérant dans l’économie béninoise

Le dynamisme du commerce est lié à la position géographique de notre pays qui constitue un carrefour pour les pays limitrophes et un point de transit pour les pays de l’Hinterland.